Les Bijoux de l’Indépendance Congo - Rwanda - Burundi 1960-1990.

Le 30 juin 1960, le Congo, colonie belge, accède à l’indépendance. Le nouvel état va-t-il attribuer les ordres coloniaux de l’étoile africaine et du Lion qui jouissent au Congo à l’époque encore d’un certain prestige auprès de la population ? La Belgique ne laissera pas le choix aux autorités congolaises en octroyant toujours elle-même en juillet 1960 ces deux ordres à des Belges, civils et militaires qui ont eu une attitude courageuse ou qui ont perdu la vie lors de la mutinerie de la Force publique en juillet 1960.

Le 30 juin 1962, le Rwanda et le Burundi, territoire sous tutelle belge, accèdent également à l’indépendance.

Les ordres et décorations, « bijoux » nés de ces indépendances, ont été jusqu’à présent peu et souvent mal étudiés. La difficulté de trouver les sources adéquates dans les chancelleries suite aux divers changements de régime qu’ont connu ces pays et la disparition des archives de certains fabricants ne facilitent certainement pas la recherche et rendent lacunaires les quelques écrits existant sur le sujet. La quasi-totalité des informations de la présente étude a été recueillie sur base des textes légaux souvent difficiles d’accès, de l’examen d’exemplaires conservés dans des collections publiques ou privées et de témoignages recueillis au fil du temps. En effet, beaucoup de Belges se sont vu attribuer par les nouveaux états souverains, Burundi, Congo et Rwanda des distinctions honorifiques marquant les liens existant encore avec l’ancienne métropole. Ces attributions permettent au chercheur d’avoir accès à ce type de pièces souvent disparues des pays d’origine, car mises hors la loi par de nouveaux gouvernants.

Thème risqué cependant, car la plupart des ordres étudiés ont été institués par des régimes parfois dictatoriaux, pour le moins autoritaires et qui, pour certains, ont organisé des répressions sanglantes et des assassinats politiques.

Les périodes difficiles que ces pays ont connues après leur indépendance et les séquelles négatives qui s’en sont suivies ne peuvent cependant empêcher que ces épisodes sombres fassent partie de leur histoire et que parmi les documents qui peuvent l’éclairer figurent les distinctions honorifiques qu’ils ont instituées.

De plus, l’intérêt de cette étude transcende néanmoins cet aspect grâce à la diversité des distinctions concernées et souvent leur superbe facture, la brièveté d’attribution de certaines d’entre elles, mais aussi le fait que la plupart ont été conçues par des conseillers belges et ont été produites en bonne partie par des firmes belges et parfois françaises. Dans cette optique, seront également traités les ordres et décorations des éphémères sécessions du Katanga et du Sud-Kasaï nées et disparues lors des troubles qui ont secoué le Congo dans les premières années de son existence. Une sélection a dû être faite parmi les distinctions honorifiques des pays étudiés. D’abord pour la période, les distinctions contemporaines n’ont pas été étudiées malgré leur réel intérêt, ensuite si les médailles et décorations du Sud-Kasaï et du Katanga ont été associés en raison de leur extrême rareté, celles du Congo et du Zaïre, n’ont pas, faute de place, pu être reprises dans le présent ouvrage.

Il reste à insister sur le fait qu’il s’agit bien sûr de l’état actuel des recherches et que vu le manque d’informations disponibles, des hypothèses ont été formulées. La découverte de documents nouveaux ou de renseignements fournis par nos lecteurs pourrait les remettre en question. Mais en histoire, n’en est-il pas toujours ainsi ?

 

Commander ?

Courrier : à l’attention de Monsieur P. Van Nieuwenborgh, Parc du Cinquantenaire 3, 1000 Bruxelles
Courriel : infocom@warheritage.be
Fax : +32 (0)2 737 78 02.

Philippe Jacquij, Guy Deploige
Hardcover
312 pages
ISBN: 
2-87051-054-3
---
Vendredi, 1 janvier, 2016
Prix: 
€ 40.00
EN
NL
FR
Hauteur: 
28.00 cm
Largeur: 
24.50 cm