Cinéma au Fort de Breendonk

Vu le succès des éditions précédentes, les amis du Fort de Breendonk proposent à nouveau en juillet et aout 2017 un festival de films. Le thème central de cette édition est le rôle des enfants et des jeunes pendant la guerre.

LAND OF MINE : Vendredi 28 juillet 2017  - 20h00

Mai 45, quelques jours après la fin de la guerre. Un groupe de prisonniers de guerre allemand est emmené au Danemark pour déminer le territoire. Plus de 2.000.000 de mines avaient été placées par l’occupant nazi le long des côtes. Le sergent Carl Leopold Rasmussen est responsable d’un groupe de jeunes hommes affaiblis. Comme de nombreux Danois, il déteste les Allemands. Il laisse éclater sa colère sur les prisonniers. La présentation de ce film avait été annulée pour cause d’attaque terroriste, le 22 mars 2016 à Bruxelles. Ne manquez pas cette chance de découvrir le film sur grand écran.

AU REVOIR LES ENFANTS : Vendredi 11 août 2017 – 20h00

France occupée, seconde guerre mondiale. À l’internat, le nouvel élève Julien Quentin apprend à connaître Jean Bonnet et tisse des liens d’amitié avec ce dernier. Lorsque Jean se cache lors d’une fouille opérée par les soldats allemands, Julien se pose des questions sur ce mystérieux jeune homme. Il apprend rapidement que Jean ne s’appelle en réalité pas Bonnet mais bien Kippelstein, un nom juif. Ceci donne une nouvelle orientation à leur amitié.  Le metteur en scène Louis Malle base son histoire sur de faits réels, souvenirs de son adolescence en internat durant la guerre.

 LORE : Vendredi 25 août 2017 - 20h00

Printemps 1945. Après la chute du régime nazi, les Alliés imposent leur pouvoir dans le pays d’Hitler. Le jeune adolescent Lore, un enfant de 14 ans, dont les parents nazis sont emprisonnés, s’occupent de ses frères et sœurs. Le seul endroit où ils puissent aller est la maison des grands-parents, située à 900 kilomètres au nord. Commence alors un périple à travers un pays en ruine. Ils comprennent peu à peu ce qui s’est passé et les conséquences des crimes dont leurs parents furent responsables. Lorsque Thomas, un jeune réfugié juif, leur offre son aide, Lode doit s’appuyer sur une personne dont on lui a toujours dit qu’il s’agissait d’un ennemi.

Une organisation des « Amis du Fort de Breendonk » en association avec le CDSCA/OCASC, la Fondation Auschwitz et l’asbl Bevrijdingsfilms.

Découvrez les films sur le site "Vrienden van Fort Breendonk".